Sylvie Vartan méconnaissable chez Laurent Delahousse : révélation sur sa transformation

© Gala / Public
publicité

C’est une Sylvie Vartan méconnaissable qui s’est présentée cette semaine chez Laurent Delahousse. Voici de nouvelles révélations au sujet de cette incroyable transformation.

Sylvie Vartan s’est rendue sur le plateau de 20 h 30 le dimanche, l’émission présentée par Laurent Delahousse, cette semaine sur France 2. La chanteuse devait réaliser la campagne de son dernier opus intitulé « Merci pour ce regard ».

publicité

« Vous êtes pitoyable »

Sylvie Vartan a fait une apparition remarquée cette semaine sur le plateau de 20 h 30 le dimanche. À l’issue de son passage, les téléspectateurs ont été frappés par un détail en particulier. À savoir son apparence physique. Sur les réseaux sociaux, les avis divergent et certains ont même oublié que l’artiste est actuellement âgé de 77 ans. En effet, il fut difficile pour les internautes de rester indifférents devant la transformation physique de l’ex-compagne de Johnny Hallyday.

Certains d’entre eux se sont même moqués de la mère de famille. Quoi qu’il en soit, cette dernière a pu compter sur le soutien infaillible de ses fans. Dans la barre des commentaires, on peut lire : « Vous êtes un monstre ! Cette femme à 77 ans. Elle redouble d’efforts pour rester belle et prendre soin de son apparence. Vous n’avez aucune idée de la douleur que peuvent générer vos critiques. Vous êtes pitoyable ».

publicité

Un autre internaute a souligné les impacts d’une chirurgie plastique qu’elle a dû subir à la suite d’un accident de voiture survenu le 20 février 1970. La mère de David Hallyday a profité de cette présence pour revenir sur ce drame. Ce jour-là, elle avait perdu sa BFF et marraine de son fils. Elle était convaincue qu’elle avait perdu la vue.

publicité

« J’avais certes des cicatrices, mais ça m’empêchait pas de danser »

Devant Laurent Delahousse, Sylvie Vartan confie : « À l’époque, on s’est moqué de mon visage brisé et de mes 17 opérations. La vérité c’est que j’avais le moral. Je n’étais pas défiguré comme on le prétend. Il ne faut pas non plus exagérer. Certes j’avais des marques au niveau du visage et du menton, mais j’étais quand même reconnaissable », précise-t-elle à ce propos. L’interprète de « Irrésistiblement » conclut en précisant : « J’avais certes des cicatrices, mais ça m’empêchait pas de danser ».

publicité