Taxe foncière : ces 20 villes où elle a atteint son record !

Suivant le mode de paiement, les propriétaires français devront s’acquitter de la taxe d’habitation. Soit le 17, soit le 22 octobre prochain. Or cette année, la note portée aux contribuables concernés est particulièrement salée. Voici les détails !

Comparaison entre 2020-2021 et 2021-2022

En fait, cet impôt a fait l’objet d’une hausse exceptionnelle et nous ne nous en offusquons pas. Effectivement, les taxes foncières ont augmenté en moyenne de 4,7 % entre 2021 et 2022 dans les 200 plus grandes villes de France. Ce, d’après le dernier Observatoire national de la taxe foncière effectué par l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), relayé par Le Parisien.

Comparée à cela, cette augmentation était de 1,3 % de 2020 à 2021. Cette forte hausse est due en grande partie à l’inflation qui frappe le pays et s’intensifie depuis des mois. La croissance légale des loyers, calculée après inflation, a augmenté de 3,4 % cette année. Cela dit, elle a atteint son plus haut niveau depuis 1989. Cela explique en quelque sorte l’augmentation massive des taxes foncières.

La taxe foncière s’intensifiera en 2023

Cette tendance ne fera que s’intensifier dans les années à venir, si les taux d’imposition sont significativement plus élevés cette année. De plus, le projet de loi de finances, dévoilé fin septembre, incluait une augmentation des loyers de 7 %. Ce qui représente plus du double cette année. Toutefois, nos confrères rapportent qu’un amendement majoritaire devra être déposé pour limiter cette hausse à 3,5%.

La liste des 20 villes

La hausse de cette année s’est particulièrement reflétée dans certaines villes, où les taxes foncières sont élevées à 23,9 %.

  • Thionville : 8,7%.
  • Annecy : 8,8%.
  • Rueil-Malmaison : 9,2%.
  • Saint-Nazaire : 9,3%.
  • La ville de Nanterre : 9,5% par rapport à 2021.
  • Istres : 9,9%.
  • Courbevoie : 10% entre 2021 et 2022.
  • Montreuil-sous-Bois : 10,8% en un an.
  • Nantes : 11,5% en un an.
  • La Roche-sur-Yon : 11,5% au cours de l’année 2022.
  • Strasbourg : 12,6% en une année.
  • Bagneux : 13,3% entre 2021 et 2022.
  • Pantin : 13,4% en un an.
  • Pau : 13,6% depuis l’année 2021.
  • Tours : 16% entre 2021 et 2022.
  • Marseille : 16,3% par rapport à l’année dernière.
  • Bagnolet : 18,6% plus élevé.
  • Martigues : 19% depuis l’année 2021.
  • Mantes-la-Jolie : 22,2% plus élevée qu’en 2021.
  • Poissy : 23,9% en une année.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées