Taxe foncière : cette mauvaise nouvelle risque de faire grincer des dents

Les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas dans le quotidien des Français. Après l’inflation et les pénuries, voici maintenant que la taxe foncière connaît une hausse.

Taxe foncière : sa hausse empire

Désormais, la taxe foncière a aussi augmenté, et 32 millions de Français sont concernés. L’administration fiscale peut vous aider à connaître tous les détails. En effet, elle est seule à fixer de manière objective la hausse. Si elle se calcule en prenant compte de la valeur cadastrale du bien, chaque cas est différent. Par conséquent, l’augmentation de 3,4 % de la taxe foncière a été la revalorisation des valeurs locatives cadastrales. Sa valeur dépend de la situation économique du pays. De ce fait, s’il y a une inflation des prix sur le marché, elle s’élève. Depuis 2018, la taxe foncière a connu une hausse de 11,4 %, alors que la courbe du SMIC n’a pas connu le même sort.

La crise sanitaire de la Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne ont envenimé la situation. L’administration fiscale se réfère à votre situation au 1er janvier, afin de déterminer la somme exacte à payer pour la taxe foncière. La procédure est restée la même, mais cette hausse varie selon la commune. Par exemple, nous pouvons comparer la taxe foncière de Tours, Dijon, Annecy et Strasbourg. Les 4 villes ont chacune enregistré une montée de 15,5 %, 5 %, 8,6 % et 12,6 %. Notez bien qu’en septembre, vous allez recevoir par courrier votre avis de taxe foncière. Cela signifie, 3 semaines avant la date limite de paiement. Cette dernière n’a pas encore été communiquée pour cette année.

Les loyers vont aussi augmenter

Le loyer augmente chaque année, en raison de la hausse de l’Indice de Référence des Loyers ou IRL. Ce dernier a explosé cette année avec la guerre en Ukraine. Rappelons qu’au dernier trimestre de l’année dernière, il valait 1,61 %, alors qu’en fin mars 2022, elle a gonflé de 2,48%. Il est inévitable que les propriétaires vont devoir augmenter leurs loyers d’ici l’été prochain.  « En prenant un loyer de 700 euros, si la clause de révision annuelle est actuellement, le loyer va passer à 717,35 euros. 700 euros x (indice de référence des loyers du 1er trimestre de l’année 2022 divisé par l’indice de référence des loyers du 1er trimestre de l’année 2021) », élucide BFM TV.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées