TPMP : le CSA prévient C8 à la suite d’un accrochage musclé sur Loana

© C8 / Facebook
publicité

L’émission Touche pas à mon poste a fait l’objet d’un rappel à l’ordre du CSA cette semaine. Une mise en garde qui survient à la suite d’un accrochage musclé au sujet de Loana. On vous dit tout ! 

C8 a eu droit à un avertissement de la part du CSA il y a quelques jours. Le Conseil reproche à la chaîne d’avoir diffusé des scènes trop violentes à l’heure où l’émission Touche pas à mon poste est suivie par de jeunes téléspectateurs. Tout a commencé à l’issue d’un débat musclé autour de la star de télé-réalité : Loana. Décryptage. 

publicité

Un accrochage qui date du 2 mars 2021

La semaine a été particulièrement tendue pour la chaîne de télévision C8. Au mois de mars dernier, un débat sur Loana a viré en un violent accrochage sur le plateau de Touche pas à mon poste. Ce jour-là, deux proches de la candidate de télé-réalité avaient décidé de régler leurs comptes en direct sur l’émission. Mais alors que le ton est monté d’un cran, les deux invités ont failli en venir aux mains.

La sécurité a dû intervenir pour calmer la situation. Mais l’affaire n’est pas restée là. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a aujourd’hui le programme dans sa ligne de mire. En effet, ce dernier a lancé une mise en garde contre la production à la suite de cet incident. Pour rappel, les deux célébrités qui se sont disputées violemment sur le plateau ne sont autres qu’Eryl Prayer et Sylvie Ortega.

publicité

L’ancien agent de Loana avait reconnu avoir fourni des médicaments à la star de Loft Story les heures précédant son hospitalisation. Des aveux qui ont provoqué la colère auprès de Benjamin Castaldi. Il n’en a pas fallu plus pour que la situation dégénère entre le chroniqueur et l’ancienne mannequin.

Le CSA est catégorique

À la suite de ces échanges houleux, les membres de la sécurité ont dû intervenir sur le plateau. Entre insultes et coup de gueule, les invités étaient à deux doigts de s’entretuer. Face à l’urgence de la situation, Cyril Hanouna a dû s’interposer. Une scène choquante qui ne passe pas auprès des membres du CSA.

publicité

Ce dernier a appelé la production à la vigilance. Selon le comité, le programme est diffusé à une tranche d’horaire où des enfants regardent la télévision. Le gendarme de l’audiovisuel a ainsi sommé la chaîne d’appliquer une signalétique appropriée pour prévenir les moins de 10 ans. Cette dernière devra être intégrée dans la mesure où ces images seront rediffusées à l’écran.

publicité