UFC-Que choisir lance l’alerte contre ces produits de Lidl

L’UFC-Que choisir est venu au niveau du magasin du grand discounter dans le but de vérifier certains produits. L’Union fédérale des consommateurs a lancé l’alerte sur certains produits.

Lidl : quelques perturbations au sein de l’enseigne allemande

L’UFC-Que choisir a mené une enquête chez Lidl. L’association des consommateurs a découvert un produit cosmétique à risque. En effet, des produits de la marque cosmétique Cien présenteraient une haute concentration de TBH. La plupart des acheteurs se sont déjà plaints de sa mauvaise qualité. Heureusement, le bien-être et la sécurité de ses clients importent beaucoup pour l’enseigne allemande. C’est pourquoi, les responsables du magasin ont retiré ces produits des rayons.

Les consommateurs qui se sont procurés ces articles sont priés de les ramener aux points de vente. Ils seront, en effet, très vite remboursés.

Hélas, certains biscuits de l’enseigne comportent également des risques pour les clients. Effectivement, on a détecté des agents allergènes dans des biscuits aux chocolats que Lidl avait vendus. Des ingrédients comme des graines de sésame, du lait, du soja et du gluten composent lesdits biscuits. Pourtant, ils ne sont pas indiqués sur leurs étiquettes.

Par ailleurs, Michel Biero, le directeur exécutif des achats et marketing du discounteur, cède sa place à Tiago Almeida. Cette importante information a été annoncée le 15 janvier 2022 au sein de Lidl France.

Michel Biero est arrivé en France en 2001. Il a travaillé comme directeur du magasin, alors qu’il ne possédait aucune expérience en Marketing. Néanmoins, il est devenu patron de l’enseigne allemande en 2011. Désormais, il quitte la France pour l’Espagne, afin de vivre de nouvelles expériences. « Je vais apprendre d’autres métiers comme l’immobilier, la logistique. Tout cela dans  le but d’échanger et de revenir avec de nouvelles idées », avait-il indiqué. Il faut, cependant, noter que Michel Biero ne va pas quitter définitivement l’enseigne, puisqu’il va revenir en 2023.

Alerte : d’autres produits rappelés !

D’une part, les yaourts de la marque Malo sont rappelés le 14 juin en raison de la présence de bactéries E. coli. Ces derniers sont très nocifs pour la santé et provoquent des diarrhées sanglantes. Si vous en avez acheté, soyez plus vigilant.

D’autre part, le canard de bain de la marque Ouatoo fait également l’objet d’un rappel. La grande quantité du bisphénol risquent d’intoxiquer les amateurs de baignades. Le bisphénol est un perturbateur endocrinien. Il multiplie les risques de baisse de fertilité, de cancer, d’obésité, et de diabète.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées