« Vous me faites gerber ! » : Benjamin Castaldi s’emporte contre l’auteur d’un ouvrage sur Yves Montand

L’ambiance était explosive cette semaine sur le plateau de Touche pas à mon poste. Lundi dernier, Emmanuel Bonini s’est rendu devant Cyril Hanouna et consorts pour faire la campagne de sa biographie d’Yves Montand. Mais son passage a fait jaser le petit-fils de ce dernier, Benjamin Castaldi. Et pour cause…

« Vous me faites gerber… »

Le ton est monté cette semaine sur le plateau de Touche pas à mon poste. À l’occasion de la sortie de son livre consacré au parcours d’Yves Montand, Emmanuel Bonini est venu devant les caméras de C8 en début de semaine. Dans son ouvrage, l’auteur revient sur la face cachée du chanteur. Le contenu de sa biographie révèle notamment plusieurs aspects de la vie personnelle de l’interprète de « Sous le ciel de Paris », dont son aventure avec Reda Caire et l’existence de sa fille cachée.

Des déclarations qui sont insupportables pour Benjamin Castaldi, petit-fils du défunt artiste décédé dans les années 90, à l’âge de 70 ans. Confronté à l’écrivain sur le plateau de Baba, le chroniqueur a sorti ses griffes. Pourtant, il avait déjà eu l’occasion de régler ses comptes avec l’invité du jour par le passé, lors de la conception du livre. « Je vous interdis de parler de ma grand-mère », a lâché le compagnon d’Aurore Aleman. L’ancien animateur de Secret Story reproche à son interlocuteur de dire des horreurs au sujet de Simone Signoret. « Vous me faites gerber (…) », a-t-il hurlé.

Gros clash entre Benjamin Castaldi et Emmanuel Bonini

Benjamin Castaldi enchaîne en ajoutant : « Vous auriez pu parler de lui d’une autre manière », en faisant référence à Yves Montand. Après que le chroniqueur ait partagé sa déception, Emmanuel Bonini n’a pas tardé à réagir. « On sait que toi, la littérature, la culture, c’est pas ta came », balance l’écrivain. De quoi choquer l’équipe de Cyril Hanouna sur C8.

À ces propos, le père de Gabriel Castaldi a répondu : « Son livre est à l’image de sa mentalité. Lamentable. » De quoi relancer les hostilités sur le plateau. « Tu la salis, la mémoire de Montand », a déploré l’écrivain. Le chroniqueur, sans cesse interrompu par son interlocuteur, n’a pas réussi à contenir sa colère. « Mais vous avez la gerbe verbale, c’est pas possible », a-t-il conclu. Ambiance…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées